Economie sociale et solidaire

Qu’est-ce que c’est ?

L’économie sociale et solidaire (ESS) est « un ensemble d’initiatives économiques à finalité sociale qui participent à la construction d’une nouvelle façon de vivre et de penser l’économie (…) » (2e Rencontre internationale sur la globalisation de la solidarité, octobre 2001, Québec).

Le terme d’économie sociale et solidaire est le fruit de la synthèse de deux concepts :

– Économie sociale : L’économie sociale se définit par les statuts des structures qui la composent : associations, coopératives, mutuelles et fondations. Pour ces organisations, l’intérêt de l’Homme passe avant celui du capital, et la gestion de l’organisme est un travail collectif. L’origine de l’économie sociale provient du mouvement ouvrier du XIXème siècle, qui a créé et organisé des sociétés de secours mutuels, des comptoirs alimentaires ou encore des coopératives de production, pour faire face à la logique productiviste de la révolution industrielle.

– Économie solidaire (définition du Labo de l’ESS) : « L’économie solidaire rassemble les organisations dont l’objectif premier est l’utilité sociale. Elle naît dans les années 1970 pour répondre aux nouveaux besoins des populations, touchées notamment par le chômage et l’exclusion sociale. Ses acteurs apportent des réponses à ces préoccupations à travers, par exemple, les structures d’insertion par l’activité économique (IAE) et l’entrepreneuriat social. Par ailleurs, ils proposent d’autres façons de produire, de consommer et d’échanger, comme le commerce équitable ou le maintien d’une agriculture paysanne respectueuse de l’environnement. »

Ces deux mouvements sont complémentaires, l’économie solidaire a revitalisé les valeurs défendues par l’économie sociale : une économie au service de l’Homme et non au service du profit.

L’ESS naît de la complémentarité de ces deux concepts, en développant une économie au service de l’Homme, et non au service du profit. Elle crée des activités basées sur des valeurs partagées, comme la lucrativité limitée, la gestion démocratique ou encore la solidarité des membres, et en mettant la satisfaction collective et l’entraide au cœur de ses préoccupations.

L’ESS a pour vocation de proposer une alternative au système économique libéral dominant, en donnant une place plus importante à l’économie non marchande et non monétaire, tout en replaçant la dimension sociale dans l’économie. En favorisant les actions de proximité, les échanges entre les acteurs et les financeurs publics et privés sont simplifiés, ce qui permet de mettre en place des actions qui répondent aux besoins et aux exigences des différents partis.

ESS et emploi

Dans un contexte de crise économique, la création d’emplois stables et pérennes est un enjeu primordial. L’ESS ne prétend résoudre tous les problèmes liés au chômage, mais elle participe à la création de nouvelles activités, non délocalisables, répondant à des besoins que le marché ne satisfait pas, tout en redonnant du sens au travail.

Pour en savoir plus

La dimension politique

L’ESS est devenu un enjeu politique fort, d’une part en raison de l’activité économique et des emplois potentiels qu’elle peut créer, d’autre part parce qu’elle valorise la solidarité et l’engagement citoyen.

La loi du 31 juillet 2014 définit le statut spécifique de entrepreneuriat de l’ESS, et elle met en place différentes mesures pour favoriser et soutenir les entreprises développer les activités économiques et solidaires

Pour en savoir plus

– Liste d’acteurs

APES : Acteurs pour une Economie Solidaire

CRESS : Chambre régionale de l’Economie sociale et solidaire

MES : Mouvement pour l’Économie Solidaire

Ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique

Le Labo de l’ESS Think Tank dédié à l’ESS

 – Semaine de la solidarité internationale et Mois de l’Economie Sociale et Solidaire : Texte de mobilisation commune CRESS-APES-Lianes coopération

 

Glossaire :

Économie non marchande : économie dont l’objectif est de satisfaire des besoins d’intérêt général, notamment par la mise à disposition de biens et de service, à travers la redistribution par les services publics.

Économie non monétaire : économie dans laquelle la distribution des biens et des services est effectué à travers la réciprocité. Elle se manifeste dans de multiples formes, comme l’entraide et le bénévolat.

Sources

http://apes-npdc.org/-L-Economie-Sociale-et-Solidaire-.html

http://www.le-mes.org/-L-economie-solidaire-en-debat-.html

http://www.cressnpdc.org/spip.php?article12

http://base.socioeco.org/docs/_img_pdf_alterguide-2014.pdf

http://www.economie.gouv.fr/ess-economie-sociale-solidaire

http://www.portail-solidarite.org/domaines/economie-sociale-et-solidaire

http://www.lelabo-ess.org/?Le-glossaire-du-Labo&debut_liste=15#pagination_liste