Micro-crédit

Définition

Le microcrédit consiste en l’attribution de prêts de faible montant à des entrepreneurs ou à des artisans qui ne peuvent accéder aux prêts bancaires classiques. Le microcrédit se développe surtout dans les pays en développement où il permet de concrétiser des micro- projets, favorisant l’activité et la création de richesses, mais se pratique aussi bien dans les pays développés ou en transition. La micro-entreprise correspond aux besoins de la nouvelle économie et à l’évolution de notre société, durement frappée par la désindustrialisation, le travail précaire et le chômage

Quelques acteurs en France

– l’Association pour le Droit à l’Initiative Économique (ADIE)                  

Maria Nowak a crée en 1989 l’ADIE, souhaitant appliquer à la France les méthodes mises en œuvre au Bangladesh au sein de la Grameen Bank par Muhammad Yunus, prix Nobel de la Paix en 2006.

En savoir plus…

– Babyloan

Babyloan est le premier site en ligne Français de microcrédit. Perçu comme une des premières entreprises sociales Française créées en 2008. C’est à dire qu’elle a pour but de par ses actions de résoudre des problèmes sociaux.  Babyloan fonctionne un peu comme un site de crownfunding, puisque les internautes peuvent choisir eux-même le micro-entrepreneur qu’ils financeront. La somme minimale est de 20 euros.

Le but étant de développer le micro-crédit tout en étant économiquement viable.

Comment ça marche?

L’internaute choisit le projet qu’il souhaite financer, puis attribue un prêt d’une valeur minimale de 20 euros. L’entrepreneur développera son projet et remboursera par la suite l’internaute sans intérêt.

En savoir plus…

Un acteur du Nord-Pas-De-Calais

-Élevage sans frontières

Association qui base son système sur le micro crédit en animaux

Adage « Qui reçoit … donne » : pour chaque animal reçu, en début de projet, les familles s’engagent à faire don d’un animal né de l’élevage à une autre famille dans le besoin.

Ce principe de microcrédit en animaux, contrôlé avec soin, responsabilise les bénéficiaires et favorise la solidarité entre les familles. Il crée un effet multiplicateur qui permet à une communauté entière de profiter de cette aide durable au développement.

De plus soutenir un projet permet une déduction fiscale de plus de 60% du don, un argument qui intéressera surtout les entreprises.